La Saint-Valentin en Italie

Saint-Valentin en Italie Ce 14 février, comme chaque année, la planète célébrera le jour du Saint Valentin – fête de l’amour qui devient peu à peu universelle. Et si tellement de gens voient l’Italie comme le pays romantique par excellence, il ne faut pas oublier que cette fête de l’amour a ses origines, elle aussi, ici.

Le Saint Valentin, patron de ce jour, a vécu en Italie, probablement aux environs de Rome, et était un prêtre chrétien. La dogme catholique dit qu’il a tenté de convertir l’empereur Romain Claudius II, qui, à son tour, essayait de convertir Valentin au paganisme. Aucun des deux n’a pas eu de succès, bien que Valentin ait réussi, selon la légende, à convaincre l’empereur des vertus du christianisme, rien que pour voir ses efforts anéantis par l’entourage de celui-ci. Le résultat? Le Saint Valentin a été condamné à mort, peine usuelle ces temps-la pour les chrétiens refusant d’abandonner leur foi. Il a réussi un miracle, avant de subir sa condamnation – il a rendu la vue à la fille aveugle de son geôlier, et l’histoire dit qu’il est tombé amoureux de celle-ci, échangeant avec elle des lettres dont la dernière était signée « de ton Valentin ».

C’est ici que finit l’histoire officielle du Saint Valentin, exécuté pour sa foi le 14 février 269 A.D.
Il est peu clair comment ce saint est arrivé à être associé à l’amour, mais en 496 A.D. le 14 février est nommé fête du Saint Valentin et fête de l’amour par le Pape Gelasius. Il est probable que cette fête continue l’ancienne tradition des fêtes printanières de la fécondité et de l’amour, et certains voient ses origines dans la célébration nomme par les Romains « Lupercallia », célébrée, elle aussi, le 14 février.

Nombre d’histoires apocryphes associées au Saint Valentin existent, dont la plus connue est celle qu’il aurait du sa condamnation au fait qu’il mariait clandestinement des soldats Romains à leurs fiancées, malgré un diktat de l’empereur Romain Claudius II interdisant a ceux-ci de se marier, mais il semble que ces histoires sont nées bien après la vie du Saint. En 1969 la fête du Saint Valentin a été rayée du calendrier catholique par le Pape Paul VI, dans un effort plus important pour éliminer les saints dont les origines étaient bien plus légendaires que dogmatiques – définition qui convient très bien au Saint Valentin, décrit par le Pape Gelasius, en 496, comme un des Saints dont « le nom est justement révéré par les hommes, mais dont les actions ne sont connues que par Dieu » – un Saint, donc, sur la vie duquel presque rien n’est connu.

Voici donc les origines historiques de la célébration du Saint Valentin. Bien que fondée sur d’assez faibles bases historiques, la tradition de la fête printanière de l’amour est très développée en Italie, ou, du temps du Moyen-Âge, les jeunes fêtaient ce jour par des spectacles de musique et de poésie dans les jardins et parcs, avant de promenades en tête-a-tête avec leurs choisis dans ces mêmes jardins. Cette tradition s’est perdue, mais elle a été remplacée par celle de l’annonce des fiançailles le 14 février, jour ou les magasins d’Italie étaient décorées et vendaient divers cadeaux pour les amoureux.

Le jour du Saint Valentin est vu aujourd’hui par beaucoup des Italiens comme une fête importée, malgré la tradition d’une fête de l’amour le 14 février. Ceci est du peut-être au fait que les Italiens n’acceptent généralement pas l’extension de cette fête pratiquée dans d’autres pays. En Italie, ainsi, c’est seulement les amoureux qui s’offrent des cadeaux, et l’habitude d’échanger des cadeaux avec des personnes avec lesquelles on n’est pas romantiquement lié est vue comme une commercialisation de cette fête. Il n’est donc pas commun de voir de très jeunes écoliers offrant des cartes de voeux a leurs collègues, comme est la pratique aux États-Unis, par exemple.

Mais, pour ceux qui ont un amoureux, la fête du Saint Valentin peut être une occasion très romantique en Italie. La coutume est de sortir ensemble à un bon restaurant, de danser et d’échanger des cadeaux – fleurs, bijoux ou les fameux Baci Perugina, des noisettes couvertes de chocolat, dans lesquelles on trouve des maximes romantiques en quatre langues. C’est donc un jour que les amoureux passent entre eux, une fête intime et personnelle, et ils est encore commun de se fiancer ce jour-ci.

Le meilleur conseil pour ceux qui veulent passer la Saint-Valentin en Italie, donc, est celui de choisir une destination qui les inspire et de la découvrir à deux. Vous trouverez sur place des cadeaux romantiques ou des cartes de voeux à souhait, mais vous aurez aussi la chance de célébrer la festa degli innamorati ou fête de l’amour à l’italienne – à deux. Parmi les endroits les plus suggestifs il y a en ombrie un endroit qui semble s’avérer très propice à cette fete.

Cet article a gentillement été offert par Lingo24, agence de traduction qui offre des traductions professionnelles. Pour en savoir plus, http://www.lingo24.com/



Aucuns Commentaires »

Aucuns Commentaires.


Ecris un commentaire

XHTML: Tags consentis: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>